Education thérapeutique

etp.jpg

L’éducation thérapeutique du patient (ETP) est un concept récent. Elle constitue l’un des développements les plus significatifs des éducations en santé.

En 1972 à Los Angeles avec L. Miller et en 1978 à Genève avec Ph. ASSAL, les premières expériences démontrent déjà l’efficacité de l’information et de l’éducation auprès de patient diabétique.

 

Face à l’accroissement des maladies chroniques (on estime en France à 20 millions le nombre de patients atteints d’une ou plusieurs maladies chronique), l’éducation thérapeutique s’affirme comme être une nécessité épidémiologique, thérapeutique, économique et éthique.

 

L’ETP opère un véritable changement de conceptions de santé. L’apparition de la notion philosophique que : « tout être humain est capable d’autonomie et d’autodétermination », que chaque être humain est singulier, qu’il a des droits en tant que malade et des compétences en matière de décision, entreprend un changement de statut du patient. Il devient l’expert de sa santé.  Il est capable d’être son propre médecin. En 1988, pour Molina. N : « le premier agent de santé est l’individu lui-même ». La santé est envisagée comme un bien, un capital à gérer. Le patient est un usager qui sollicite les soignants pour l’aider à opérer ses propres choix

 

Ce changement de statut modifie les rôles et les relations entre les professionnels de santé et les patients. Le patient est un apprenant particulier. Son histoire de vie, l’acceptation de sa maladie, ses capacités et ses habilités influencent sa motivation à apprendre. Il est nécessaire pour les soignants d’avoir recours à une pédagogie adaptée. L’éducation engage un transfert de compétences du soignant vers le patient.

 

L’ETP s’adresse aux personnes atteintes d’une maladie chronique. Elle permet par l’apprentissage de compétences et de comportements de santé de retarder les complications de la maladie, de réduire la dépendance et d’intégrer les handicaps dans la vie quotidienne.

 

Selon la définition du rapport OMS-Europe publié en 1996, l’éducation thérapeutique du patient « vise à aider les patients à acquérir ou maintenir les compétences dont ils ont besoin pour gérer au mieux leur vie avec une maladie chronique. Elle fait partie intégrante et de façon permanente de la prise en charge du patient. Elle comprend des activités organisées, y compris un soutien psychosocial, conçues pour rendre les patients conscients et informés de leur maladie, des soins, de l’organisation et des procédures hospitalières et des comportements liés à la santé et à la maladie. Ceci a pour but de les aider, ainsi que leurs familles, à comprendre leur maladie et leur traitement, à collaborer ensemble et à assumer leurs responsabilités dans leur propre prise en charge, dans le but de les aider à maintenir et améliorer leur qualité de vie. »

 

L’éducation thérapeutique  recherche à rendre compétent le patient par le développement de compétences d’autosoins, d’autosurveillances, d’adaptations et de réajustement de la thérapeutique à son mode de vie. L’ETP n’est pas uniquement réservé au patient. Elle peut être proposée à la famille et son entourage.

 

L’ETP tire sa démarche de la psychologie de la santé, de la pédagogie de la santé, de la didactique de la santé et des expériences menées dans le domaine de l’éducation non formelle (De Landsheere V., 1992)

 

L’éducation thérapeutique se distingue de l’information et du conseil. Cependant, l’information et le conseil sont une part de l’éducation thérapeutique, mais elles ne suffisent pas à rendre le patient compétent.  L’ETP aborde des contenus complexes qui nécessitent un apprentissage souvent long et soutenu.

 

Le terme d’ « éducation » nous vient de la littérature anglo-saxonne. L’éducation contient l’idée d’acquisition et de développement de connaissances, de normes culturelles et morales. L’ETP ne cherche pas à « intervenir dans le développement d’autrui pour le rendre conforme à certaines normes… » (Descartes). Le terme de « formation » est plus approprié. Selon Guy Avanzini, « on parle de formation lorsque s’exerce un ensemble cohérent d’actions en vue de conférer à des sujets une compétence précise et prédéterminée ».  C’est ainsi qu’on envisage à parler de formation thérapeutique du patient. Elle doit en l’occurrence, permettre au patient d’acquérir des compétences thérapeutiques afin de les appliquer à lui-même. La formation est un processus qui implique un travail de l’homme sur lui-même.

 

« L’éducation thérapeutique du patient ne serait-elle pas, dans ce sens, une autre expression de l’apprentissage humain mais une expression originale, parce que se déroulant dans un contexte peu favorable ? Il s’agit d’un pari sur l’intelligence qui infère qu’il est possible de soigner par l’intelligence » (Apprendre à éduquer le patient, J. F d’Ivernois, R. Gagnayre)

 

ETP - guide version finale 2.pdf

ETP - Definition Finalites - recommandations.pdf

ETP - Comment la proposer et la réaliser - recommandations.pdf

ETP - Comment élaborer un programme - recommadations.pdf

ETP - Principales rubriques du dossier patient.pdf

Questions reponses ETP - HAS INPES.pdf.pdf

conception-prog-etp-patient-sandrine-berthon.pdf conception-prog-etp-patient-sandrine-berthon.pdf

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site